Consultations des enfants

Consulter régulièrement jusqu'à 16 ans

La vue des enfants se développe progressivement jusqu’à 6-8 ans. L'acuité visuelle est environ à 3/10 chez le nouveau-né, 6/10 vers 2 ans et stabilisée à 10/10 à partir de 6 ans. Pendant cette période, il est primordial de dépister le plus tôt possible une anomalie pouvant contrarier la bonne progression de l'acuité visuelle de votre enfant et installer une amblyopie (insuffisance d'acuité visuelle) définitive. La vision de l'enfant peut évoluer ensuite au long de la scolarité et plus particulièrement à l’adolescence, avec les modifications de l'optique oculaire lors de la croissance (évolution d'une myopie principalement).

ll est important d’amener votre enfant chez l’ophtalmologue selon un calendrier précis.

Les rendez-vous « ophtalmo » à ne pas manquer

Les visites légales obligatoires , avec le médecin généraliste ou le pédiatre, sont un premier filtre qui permet éventuellement d'orienter votre enfant vers l'ophtalmologiste en cas d'anomalie de comportement visuel ou d'anomalie d'examen. Neuf examens lors de la première année, trois la deuxième, puis deux fois par an jusqu'à 6 ans. Les visites de PMI, notamment dans le cadre scolaire, sont un deuxième filtre de dépistage.

L'examen ophtalmologique est possible à tout âge, dès la naissance si nécessaire. Il diffère des examens précédents dans le fait qu'il ne s'agit pas d'une consultation de dépistage mais d'un examen d'évaluation de la fonction visuelle et de l'état anatomique du système visuel et de son entourage.

Malgré tout, certains enfants "passent à travers" ce dépistage. Il est donc fortement conseillé, en dehors de toute anomalie identifiée, d'amener l'enfant chez l'ophtalmologiste à 2 ans puis à l'âge verbal, vers 3 ans 1/2. Le but étant d'avoir, autant que faire se peut, traité tout problème d'acuité visuelle avant l'entrée au CP.

Par ailleurs, votre médecin généraliste ou votre pédiatre peuvent vous orienter, à un moment quelconque, vers une/un orthoptiste dans un but de dépistage, d'évaluation ou de surveillance. C'est une bonne chose, mais il faut garder à l'esprit qu'il n'entre pas dans la compétence de l'orthoptiste de faire un bilan global de la santé visuelle de votre enfant et qu'une consultation ophtalmologique devra régulièrement compléter la surveillance de l'orthoptiste.

Les signaux d’alerte dès la naissance

Avant 3 ans et en dehors des consultations recommandées, n’hésitez pas à amener votre enfant si vous remarquez certains comportements...

  • L'enfant ne regarde pas, ne fixe pas, les yeux ne restent pas stables, il n'y a pas d'échange visuel.
  • L'enfant fixe anormalement la lumière ou, au contraire, craint excessivement la lumière.
  • L'enfant appuie régulièrement et fortement sur son œil, il passe régulièrement sa main, doigts écartés, devant les yeux.
  • L'enfant a un grand œil larmoyant en permanence ou même les deux.
  • L'enfant a un œil qui n'est jamais aligné avec l'autre (faire des photos avec un flash pour localiser les reflets cornéens).
  • L'enfant a, dès la naissance ou très rapidement après, un œil qui est régulièrement collé par des croûtes, avec une larme qui perle régulièrement au bord de la paupière ou qui coule sur la joue (imperméabilité des canaux lacrymaux à dépister avant l'âge de 6 mois).

Si votre enfant ne veut pas porter ses lunettes

Essayez de ne pas créer une situation conflictuelle qui pourrait entraîner une opposition déterminée au port de ces lunettes. Faites-nous part de cette difficulté, nous vous donnerons un rendez-vous rapide si nécessaire, et appuyez-vous sur nous lors de la prochaine consultation. Nous vérifierons la bonne adaptation de la correction prescrite et nous nous assurerons, avec l'opticien, que la lunette est adaptée. Nous expliquerons à l'enfant que ça ne fait plaisir ni aux parents, ni au docteur, d'imposer ce port, qu'ils comprennent très bien et compatissent, mais que ne pas porter les lunettes lui porterait préjudice à lui et à personne d'autre...

Attendre pour porter des lentilles

Le port de lentilles de contact exige le respect d’une discipline personnelle et d’une hygiène locale stricte. En effet, un manque de précautions passé inaperçu des parents peut entraîner des dégâts irréversibles sur la cornée de l’enfant ou de l’adulte qu’il deviendra.

Il est donc préférable d’attendre l’âge de 15 ans pour commencer à utiliser des lentilles hors indication médicale ou indication particulière.